Topic outline

  • General

    « L'écologie linguistique en milieu éducatif : l'exemple luxembourgeois » est la deuxième partie de la Grande Leçon Arts de dire et formes de contrôle en situations de plurilinguisme. L’intervention de Sabine Ehrhart et de Sarah Vasco Correia aborde l’école au Luxembourg comme une institution multilingue où, grâce à une population scolaire très hétérogène, une multitude de plurilinguismes individuels évoluent. Leur démarche écolinguistique vise une prise en compte des répertoires linguistique des élèves dans leur totalité et dans un mouvement au travers des différents contextes de communication et de socialisation dans l’objectif de créer un lien explicite entre les pratiques au sein de l’école et de la famille. Dans leur présentation, elles rapprochent l’analyse de l’interaction à l’école plurilingue de l’étude des langues de contact. Les créoles, pidgins ou jargons représentent des stratégies naturelles qui ont réussi à créer des ponts entre des cultures différentes. Leur exemple de politique linguistique conjointe exercée entre membres de communautés distinctes enrichit le débat sur l’innovation de la place des langues à l’école aujourd’hui, et ceci dans l’optique d’une plus grande cohésion sociale.